Le punch peut-il s’améliorer ?

"Si votre objectif est de conquérir le ring, il vaut mieux être puncher" 

Une discussion s’est engagée il n’y a pas longtemps sur le forum de Netboxe : C’est un des sujets favoris chez tous les boxeurs, le punch !

Force est de constater que peu de boxeurs possèdent ce fameux punch : alors, « don du ciel » ou secret ?

Un puncher, au même titre qu’un sprinter, possède des atouts génétiques : vitesse et explosivité sont des qualités naturelles chez ces athlètes ; et si la force athlétique est développée en parallèle le boxeur peut devenir un excellent puncher.

 

Mais pourquoi voit-on si peu de punchers ?

Cela est dû au travail d’endurance qui est toujours effectué en priorité et qui représente traditionnellement la plus grosse partie de l’entraînement, mois après mois, année après année. L’entraînement est en fait complètement déséquilibré et ceux qui sont punchers y deviennent « par accident » car ils ont effectivement ce don précieux apporté par leur génétique.

Je pense que la principale raison est qu’il est beaucoup plus facile de s’entraîner en endurance : si vous avez quelques notions de physiologie, vous savez que vous allez développer plus de fibres musculaires « lentes » avec ce type de travail. Ce qui peut aboutir à un manque flagrant d’explosivité et de force.

 

Le punch peut s’améliorer mais c’est difficile car le milieu de la boxe est très réticent à certaines remises en question. Les boxeurs restent sur des idées reçues et s’entraînent toujours de la même manière: la triste conséquence est que la grande majorité reste médiocre.

Il est très facile de s’améliorer en endurance : il faut du volume de travail, trouver la bonne intensité, planifier. Il est beaucoup moins facile de s’améliorer en vitesse, force et explosivité : il ne suffit pas de faire des séries de sprints 3 semaines avant un combat, il ne suffit pas de soulever quelques barres de temps en temps, il ne suffit pas de faire quelques séries de vitesse au sac…ce type de travail doit être une priorité , il doit être systématique et pour la majorité des boxeurs il devrait prendre beaucoup plus d’importance que l’endurance.

 

Pour terminer un conseil : si vous voulez réellement améliorer votre punch, c’est possible, regardez tout d’abord quelle est votre préparation physique. Intégrez 2 à 3 fois par semaines des séries de sprints, variez les distances, variez les temps de récupération.

Faîtes des sprints en côte : c’est très dur mais les bénéfices seront d’autant plus important. Faîtes de ce travail des séances obligatoires : vous verrez des résultats au bout de quelques semaines, mais surtout à ce moment vous devrez continuer et en faire des séances habituelles au même titre qu’un classique footing.

A défaut vous resterez tout ce qu’il y a de plus ordinaire…

 

Pour en savoir plus pour améliorer son punch, développer son explosivité en même temps qu’une endurance spécifique au combat : Gladiator Training, © 2006

Ebook preparation physique

 

Préparation physique de combat

 


 

RESSOURCES

Ebook swiss ball

E-BooK Swiss ball

CD-Rom Swiss ball

Preparation physique sports de combat